Faire société

LE STATUT SCOP : LE PROJET DE FAIRE SOCIETE

Juridiquement, une Société COopération et Participative, une Scop est une société coopérative de forme SA, SARL ou SAS dont les salariés sont les associés majoritaires et le pouvoir y est exercé démocratiquement.

Les salariés détiennent au moins 51 % du capital social et 65 % des droits de vote. Chaque salarié associé dispose d’une voix, quel que soit son statut, son ancienneté et le montant du capital investi.

« L’idée de progrès social et d’émancipation des personnes rejoint les valeurs de l’ensemble des Scop. Cette idée amène à transformer des logiques individuelles en logiques sociales pour permettre à des professionnels de travailler collectivement, à « produire de la société ». https://www.les-scop-ouest.coop/les-scop

Union Régionale des Scop et Confédération Générale des Scop (

« Accompagnés par des consultants de l’Union régionale des SCOP, les salariés ont réfléchi à la rédaction des statuts et à la manière d’entretenir l’esprit coopératif sur le long terme. »

En effet, les Unions régionales des Scop et Scic* fédèrent, appuient et conseillent les entreprises adhérentes au Mouvement coopératif. Elles participent à des actions collectives et travaillent en partenariat avec les collectivités territoriales, les pouvoirs publics et de nombreux réseaux, conscients que les Scop et Scic fortifient le tissu économique.

La Confédération Générale des Scop coordonne le réseau des Scop.

*Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif qui ont pour particularité d’associer au sein d’une même structure de multiples acteurs d’un projet collectif : salariés, collectivités publiques, bénévoles, entreprises, associations, particuliers, usagers…

Les Scop en quelques chiffres  :

https://www.les-scop.coop/chiffres-cles

Le mouvement coopératif mondial représente aujourd’hui 250 millions d’emplois, un chiffre d’affaires total de 2 200 milliards de dollars et regroupe environ 1 milliard de membres. Dans les pays du G20, les coopératives emploient 12% de la population en activité[1].

Peu de personnes en ont conscience car ce mouvement est complexe représentant des groupements divers tels que les coopératives d’entreprises, les coopératives bancaires, les coopératives d’utilisateurs ou d’usagers, les Scop, les Scic, les CAE dans tous les secteurs d’activités.

Toutes sont singulières parce qu’elles « incarnent l’utopie du juste équilibre entre l’économique et l’humain »[2]. Valorisant cette spécificité, la Confédération Générale des Scop a choisi comme signature le slogan « la démocratie nous réussit », rejetant « l’idée que la démocratie serait nuisible au développement économique »[3]. Elle va dans le sens de l’Alliance Coopérative Internationale qui a défini la coopérative comme « une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement »[4].

[1] Borrits&Singer, 2017, p.47

[2] Liret, 2016, p. 131.

[3] Borrits&Singer, 2017, p.95.

[4] Déclaration du congrès de Manchester, 1995.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search